Mots-clefs

, , , ,

Fafa étant sous le soleil de Rio, pas de réunion hebdomadaire, et c’est donc toute seule que je me retrouve en ce lundi.
Mais je me suis prévue un petit programme sympa.

Comme nous sommes lundi, je n’oublie pas la recette du jour, mais je vais aussi en profiter pour partager avec vous un autre moment que j’apprécie particulièrement.

Au programme aujourd’hui, lecture et petit goûter pour accompagner tout ça.

Je ne suis pas critique littéraire, mais c’est pour moi un véritable plaisir qui a totalement sa place ici.
En pleine période de trouble et n’ayant rien pour occuper mes mains, je me suis décidée à m’y remettre.

Oui mais quoi?

Un thriller au risque de vouloir moi même devenir une sérial killeuse?
Une histoire d’amour… trop de risques de pleurs, désespoir, espoir, manque…
Relire les 50 nuances de Grey, se dire que c’est le désert par ici et se chercher un Christian Grey des pauvres ?

Non!!

Et c’est à ce moment là, que Mme Pancol décide de nous sortir sa nouvelle trilogie!
Il y a quelque temps, j’avais découvert avec grand plaisir le premier volet de la trilogie, « Les yeux jaunes des crocodiles » et les personnages féminins à qui elle donnait vie: Joséphine, Zoé, Hortense…
De la plus vieille à la plus jeune, de la plus perdue à la plus décidée.
Des femmes et des filles comme on les aime, comme on les connaît autour de nous et comme on se connaît.

Me voilà donc en position #leplaisirdespetitsriens, mais version lecture:
-tisane
-lumière tamisée
-calée par les coussins
-au chaud dans les couvertures
Et tout de suite, la magie opère.

Je vois les personnages, leurs traits de caractère, de nouveaux apparaissent, mais toujours cette ligne de conduite:
« Girl Power! » (mais version réelle)

FullSizeRender-18 2

J’ai dévoré le premier volume à la découverte des nouvelles histoires de vie, bien décidée une fois fini à vite courir acheter le suivant.

Une fois le second dans les mains pourtant j’ai mis du temps à me lancer.
Peur de ne pas m’y mettre vraiment? De ne pas savourer?
Il a fallu quelques heures à moi, sans bruit, l’esprit léger et j’ai commencé… pour avoir beaucoup de mal à m’arrêter!

Tout le plaisir de la lecture était là:
Les personnages que tu as l’impression de voir dans ta vie, de te voir toi même.
Des histoires que tu entends autour de toi.
Des situations que tu lis et relis pour tout saisir, pour y repenser.
Et surtout, fermer le livre pour s’occuper de la mini qui sautille partout autour de toi et garder tout ce petit monde dans ta tête quoi que tu fasses.
Pour moi, c’est là que je sais qu’un livre me plaît, que je savoure complètement ce moment.

Peut être que j’ai ressenti encore plus tout ça parce que j’avais abandonné ce plaisir depuis quelques temps, mais je ne pense pas.
Je crois surtout que j’adhère purement à son univers féministe mais pas trop.

Etre une femme, c’est avoir des envies et avoir sa propre façon de les réaliser.
Etre une femme c’est avoir des sentiments et avoir sa propre façon de les exprimer.
Etre une femme dans un livre de Pancol, c’est une belle histoire.
Et moi à ce moment là, je me suis boostée à Pancol et ses nanas!

FullSizeRender-17 2

Pour attaquer ce dernier tome, j’ai décidé de me préparer des gourmandises, tout à fait adaptées comme accompagnement à ce moment lecture.

Recette du jour: Cookies au beurre salé

Pour 20 cookies:
220 gr de farine
1/2 sachet de levure
50 gr de cassonade
50 gr de sucre blanc
1 sachet de sucre vanillé
125 gr de beurre salé
1 c à café de miel
1 oeuf
60 gr de pépites de chocolats
quelques éclats de caramel à votre goût

Préchauffez le four à 200°

Faire fondre le beurre et le mélanger au miel et à l’oeuf.
Dans un autre récipient, mélanger la farine, la levure et les sucres.
Rassembler tout ensemble et mélanger (la pâte grumeleuse est normale)
Puis ajouter les pépites de chocolat et les éclats de caramel.
Sur votre plaque à four, mettre du papier cuisson puis former des petites boulettes et espacer les bien. (Faire la cuisson en 2 fournée au besoin)

FullSizeRender-14

Mettre au four pendant 5 à 8 minutes environ. Bien les surveiller, les laisser refroidir.

FullSizeRender-15

Et qui c’est qui a senti la bonne odeur sortir du four? Fafa!
La voila de retour, du coup pas de troisième tome pour aujourd’hui mais un résumé  de ses quelques jours au soleil!
Un peu de patience elle vous racontera ça très vite!

FullSizeRender-13

L’aspect peut vous sembler bizarre mais la cuisson était parfaite, et le goût…. terrible!
Régalez vous bien avec cette recette, on ne sait jamais demain c’est férié, il ne fait pas beau….. ça pourrait bien tomber!

Bisettes

Publicités